1erecouvilétaitune fois dansl'est.jpg
Couverture La Colombienne.png
les mains vides couv sans texte.jpg
2018-12-19 La guerre est une ruse.jpeg
Lemagicien1erecouvsanstexte.jpg
unnamed.png
20180220_FOND_LaFermeAuxPoupees.png
Les-ombres_couv1_C.jpg
2016-11-08 Landscape - Berlin.jpg
2016-11-08 Landscape - Pyromane.jpg
2016-11-08 Landscape - LaLogeuse.jpg
2016-01-16 SPADA.jpg
fleuve-2.jpg
1erecouvilétaitune fois dansl'est.jpg

Il était une fois dans l'Est


“ Un îlot de civilisation au milieu du désert. Un hypermarché. Cet endroit n’est pas le trou du cul du monde. Cet endroit est un abcès purulent sur le trou du cul du monde. Il n’y a ni putes ni sdf. Voilà longtemps qu’ils ont clamsé de faim. Ou dans une bagarre.”

SCROLL DOWN

Il était une fois dans l'Est


“ Un îlot de civilisation au milieu du désert. Un hypermarché. Cet endroit n’est pas le trou du cul du monde. Cet endroit est un abcès purulent sur le trou du cul du monde. Il n’y a ni putes ni sdf. Voilà longtemps qu’ils ont clamsé de faim. Ou dans une bagarre.”

Il était une fois dans l'Est

Árpád Soltész 

Traduit du slovaque par Barbora Faure

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Fin des années 1990, dans l’est sauvage de la Slovaquie.

Veronika, 17 ans, est enlevée par deux hommes alors qu’elle fait du stop. Après l’avoir violée, les deux malfrats prévoient de la vendre à un bordel au Kosovo. Mais la jeune fille s’échappe,
puis porte plainte auprès de la police locale. C’est alors que les choses se compliquent : les kidnappeurs semblent bénéficier
de protections haut placées, et l’enquête piétine… Aidée de Pavol Schlesinger, le journaliste qui raconte son histoire, Veronika tente d’échapper aux trois plus grands groupes criminels de l’époque : la police, la justice et les services secrets. Réfugiée dans un hôtel désert à la frontière ukrainienne, elle fait la connaissance
du mystérieux Robert, qui l’initie à la fabrication des bombes.
Car si elle ne peut obtenir justice, Veronika refuse de laisser impunis ses tortionnaires.

Et la vengeance est un plat qui se mange froid…

Puisant dans les nombreuses affaires qu’il a pu suivre comme journaliste lorsqu’il couvrait les mafias de l’Est, Arpad Soltesz dresse un tableau noir et âpre des brutales années 1990
et du capitalisme sauvage qui a suivi la chute du communisme.

 « Ce livre est comme une chair pourrissante - sanglant, plein de vers, et qui empeste, mais vous ne pourrez pas arrêter votre lecture avant que cette histoire de trafic humain, de système judiciaire nauséabond, de police corrompue et de services secrets néfastes ne prenne fin. » sme.sk (Róbert Kotian)

 

 

Agullo Noir

 

A paraître le 19 septembre 2019

Version epub

ISBN 979-10-95718-64-2

ISBN 979-10-95718-65-9

Couverture La Colombienne.png

La Colombienne


“ Le lendemain matin, réunion. Pénible. D’un côté des Polonais abattus, avec la gueule de bois, de l’autre, des Colombiens armés.”

La Colombienne


“ Le lendemain matin, réunion. Pénible. D’un côté des Polonais abattus, avec la gueule de bois, de l’autre, des Colombiens armés.”

La Colombienne

Wojciech Chmierlaz 

Traduit du polonais par Erik Veaux

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


La Colombie, plein été. Un groupe de Polonais choisis pour tourner une publicité Coca-Cola passe les vacances de sa vie dans un hôtel de luxe au bord de l’océan. Tous frais payés.
Mais bientôt, le séjour vire au cauchemar : la pub est annulée,
et la facture est salée… Pour rembourser leur dette et récupérer leur passeport, les touristes insouciants se voient proposer par les Colombiens une offre difficile à refuser. Et le paradis
se transforme en enfer. 

Tout le monde ne reviendra pas de ce voyage…

Varsovie, un samedi à l’aube. Le corps d’un homme d’affaires est retrouvé pendu au pont de Gdansk – le ventre déchiré, les mains attachées derrière le dos et une cacahuète à la main. L’inspecteur Mortka, de retour à Varsovie après ses quelques mois
de purgatoire, est chargé de l’enquête. Rapidement, le Kub flaire une sale histoire de blanchiment d’argent qui le mènera sur
la piste de réseaux internationaux dont les tentacules s’immiscent jusqu’au coeur de la vie financière polonaise. 

Avec ce troisième opus, Chmielarz se penche sur la délinquance en col blanc, nouveau défi pour des forces de police sous-payées, gangrenées par la corruption et les préjugés.

« Le polar polonais a désormais sa star. Mortka, un nom à ne pas oublier. » Le Figaro magazine

 

 

Agullo Noir

 

Paru le 2 mai 2019

416 pages

Version epub

ISBN 979-10-95718-58-1 22€

ISBN 979-10-95718-59-8 13,99€

les mains vides couv sans texte.jpg

Les Mains vides


“ Vous parlez comme un curé ou un communiste.

Vous pensez vraiment que les gens la veulent, la liberté ?”

Les Mains vides


“ Vous parlez comme un curé ou un communiste.

Vous pensez vraiment que les gens la veulent, la liberté ?”

Les Mains vides

Valerio Varesi

Traduit de l’italien par Florence Rigollet 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans la chaleur humide et gluante du mois d’août à Parme, Francesco Galluzzo, un marchand du centre, a été battu à mort. Le commissaire Soneri, chargé de l’enquête, écarte rapidement
le motif du vol pour se concentrer sur un usurier, Gerlanda, qui tire toutes sortes de ficelles dans l’ombre depuis des années.
La vérité a mille visages, et Soneri, malgré sa répugnance pour les méthodes de l’usurier, comprend bien vite que Gerlanda
et consorts ne sont que les vestiges d’un monde qui disparaît. Une nouvelle pieuvre déguisée en sociétés irréprochables
a décidé de dévorer sa chère ville de Parme, et rien ne semble pouvoir l’arrêter. Pas même l’acharnement désespéré
du commissaire...

Valerio Varesi est né à Turin le 8 août 1959 de parents parmesans. Diplômé en philosophie de l’Université de Bologne, il est l’auteur de quatorze romans au héros récurrent, dont Le Fleuve des brumes, nominé au prestigieux Gold Dagger Award.

 

Agullo Noir

 

Paru le 4 avril 2019

258 pages

Version epub

ISBN 979-10-95718-54-3 21€

ISBN 979-10-95718-55-0

2018-12-19 La guerre est une ruse.jpeg

Prémices de la chute


“ Il a des frères de combat, des frères nés en France comme lui, prêts au grand sacrifice. D’autres se lèveront bientôt.”

Prémices de la chute


“ Il a des frères de combat, des frères nés en France comme lui, prêts au grand sacrifice. D’autres se lèveront bientôt.”

Prémices de la chute

Frédéric Paulin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Janvier 1996. Dans la banlieue de Roubaix, deux malfrats tirent sur des policiers lors d’un contrôle routier. Qui sont ces types qui arrosent les flics à la Kalachnikov ? Un journaliste local, Réif Arno, affirme qu’ils ont fait leurs armes en ex-Yougoslavie dans la brigade El Moudjahidin. À la DST, le commandant Laureline Fell s’intéresse de près à ces Ch’tis qui se réclament du djihad
et elle a un atout secret : Tedj Benlazar est à Sarajevo pour
la DGSE, d’où il lui fait parvenir des informations troublantes sur la Brigade et ses liens avec Al-Qaïda. Cette organisation et son chef, Ben Laden, ne sont encore que de vagues échos sur les radars des services secrets occidentaux, mais Benlazar
a l’intuition que le chaos viendra de là-bas, des montagnes d’Afghanistan…

De la Bosnie aux grottes de Tora Bora, de Paris à Tibhirine, 
de Roubaix à New-York, avec ce deuxième tome Frédéric Paulin entraîne le lecteur dans la toile des réseaux djihadistes, poursuivant son exploration des souterrains de la terreur.

 

 Lire le premier chapitre

 

Agullo Noir

 

Paru le 21 mars 2019

384 pages

Version epub

ISBN 979-10-95718-56-7 21€

ISBN 979-10-95718-57-4

Lemagicien1erecouvsanstexte.jpg

Le Magicien


"Dans l’État de Brandenbourg, sur les vingt-six députés de gauche au Landtag, un sur quatre avait jadis travaillé pour la Stasi."

Le Magicien


"Dans l’État de Brandenbourg, sur les vingt-six députés de gauche au Landtag, un sur quatre avait jadis travaillé pour la Stasi."

Le Magicien

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dès 1970, la Stasi et les garde-frontières bulgares montent une opération pour arrêter tous ceux qui tentent de fuir le bloc communiste. Opération qui sert aussi également à assassiner des opposants politiques au régime…

En 2011, dans un immeuble abandonné de Berlin squatté par des Roms, on retrouve le cadavre atrocement mutilé de Frank Derbach, employé aux archives de la Stasi.

Au même moment, Gerhard Samuel, photo-reporter, meurt dans d’étranges circonstances à Sofia, où il enquêtait sur la mort d’un de ses amis, disparu en 1980 à la frontière entre la Bulgarie et la Grèce.

Kowalski, le commissaire chargé de l’enquête berlinoise, est rapidement écarté au profit de la police fédérale et des services secrets. Mais Kowalski est un rebelle et il décide de poursuivre ses investigations discrètement, aidé par la belle-fille de Gerhard.

Ce qu’ils vont découvrir pourrait mettre en cause un homme politique allemand très en vue...

Opérations secrètes, chantage et vengeance personnelle s’entrelacent dans ce roman à mi-chemin entre “noir” et roman historique, qui entremêle habilement réalité et fiction.

logo europe .jpg

Paru le 17 janvier 2019

512 pages

version epub

23 €

ISBN 979-10-95718-51-2

ISBN 979-10-95718-50-5


unnamed.png

La Guerre est une ruse


“ Khaled sort de l'appartement en adressant un sourire qu'il veut plein d'amour à ses parents. Il sait qu'il va bientôt devoir les quitter pour toujours. Lorsque l'on s'engage sur la voie du Djihad, il n'y a pas de retour en arrière possible. ”

La Guerre est une ruse


“ Khaled sort de l'appartement en adressant un sourire qu'il veut plein d'amour à ses parents. Il sait qu'il va bientôt devoir les quitter pour toujours. Lorsque l'on s'engage sur la voie du Djihad, il n'y a pas de retour en arrière possible. ”

La guerre est une ruse

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Algérie, 1992. Après l’annulation des élections remportées par
le Front islamique du salut, une poignée de généraux,
les « janviéristes », ont pris le pouvoir. L’état d’urgence est déclaré, les islamistes pourchassés ont pris les armes. Le pays sombre dans une violence sans précédent…
Tedj Benlazar, agent de la DGSE, suit de près les agissements
du tout-puissant Département du renseignement militaire, le sinistre DRS qui tire toutes sortes de ficelles dans l’ombre. Alors qu’il assiste à l’interrogatoire musclé d’un terroriste, Tedj apprend l’existence de camps de concentration où les islamistes seraient parqués dans des conditions inhumaines. En fouinant plus avant, il met au jour des liens contre-nature entre le DRS et les combattants du GIA. Quel jeu jouent donc les services secrets avec les terroristes ? Les massacres quotidiens sont-ils l’oeuvre des uns ou des autres ? Ou d’une instrumentalisation diabolique des seconds par les premiers ? Benlazar acquiert la certitude que les généraux sont prêts à tout pour se maintenir au pouvoir. Et la dernière phase de leur plan va commencer : exporter le chaos par-delà la Méditerranée, pour forcer la France à soutenir leur croisade anti-terroriste. Tedj parviendra‑t‑il à réunir assez de preuves pour convaincre sa hiérarchie avant
que l’horreur ne s’invite à Paris ?

 

Lire un extrait ici

Paru le 6 septembre 2018

384 pages

version epub

22 €

ISBN 979-10-95718-43-7

ISBN 979-10-95718-44-4


« Un roman remarquable »

 

 

                    Abel Mestre, Le Monde

 

 

 

 

                    


20180220_FOND_LaFermeAuxPoupees.png

La Ferme aux poupées


“ Mortka songea que toutes les barres d’immeubles de toute la Pologne avaient le même aspect : des logements vieillots, étroits, qui sentaient le bouillon de poule. ”

La Ferme aux poupées


“ Mortka songea que toutes les barres d’immeubles de toute la Pologne avaient le même aspect : des logements vieillots, étroits, qui sentaient le bouillon de poule. ”

La Ferme aux poupées

Wojciech Chmielarz

 

Traduit du polonais par Erik Veaux

 

 

" Morkta pomyślat, że wszytkie mieszkania w blokac w catej Polsce wyglądają tak samo : taro, ciasmo i pachnie w nich gotowanym rosotem. "

La Ferme aux poupées

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’inspecteur Mortka, dit le Kub, a été envoyé à Krotowice, 
petite ville perdue dans les montagnes. Officiellement, il est
là pour un échange de compétences avec la police locale. 
Officieusement, il y est pour se mettre au vert après une sale affaire. S’il pense être tranquille et avoir le temps de réfléchir
à l’état de sa vie personnelle, il se trompe lourdement.
Quand Marta, onze ans, disparaît, un pédophile est rapidement arrêté, qui reconnaît le viol et le meurtre de la petite.
Mais l’enquête est loin d’être terminée : les vieilles mines d’uranium du coin cachent bien des secrets… et peut-être quelques cadavres.

Il faudra tout le flair du Kub pour traquer des trafiquants
dont la cruauté dépasse l’entendement.

 

Lire un extrait ici

Paru le 5 avril 2018

416 pages

version epub

22 €

ISBN 979-10-95718-41-3

ISBN 979-10-95718-42-0


Le Figaro Magazine

 

 

" Le polar polonais a désormais sa star. Mortka, un nom à ne pas oublier. "


Du même auteur : Pyromane


Les-ombres_couv1_C.jpg

Les Ombres de Montelupo


" Et c’est où, Montelupo ?

 


— C’est un sommet qui se trouve en face du village. 
Beau, bien qu’un peu sinistre à cause de certaines légendes. "

Les Ombres de Montelupo


" Et c’est où, Montelupo ?

 


— C’est un sommet qui se trouve en face du village. 
Beau, bien qu’un peu sinistre à cause de certaines légendes. "

Les Ombres de Montelupo

Valerio Varesi

 

Traduit de l'italien par Sarah Amrani

 

 

" E dov'è Montelupo ?"

"È une cima di fronte al paese. Un posto impervio ...Bello, anche se un po' sinistro per via di certe leggende ... "

Les Ombres de Montelupo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C’est l’automne à Parme. Le commissaire Soneri décide d’échapper à la grisaille de la ville en retournant dans son village natal des Apennins pour des vacances bien méritées.
Il se réjouit à l’idée de cueillir des champignons sur les pentes boisées de Montelupo, une activité jadis partagée
avec son père. Sur le village isolé règne la famille Rodolfi, producteurs de charcuterie depuis des générations.
Le patriarche, Palmiro, mène sa barque d’une main sûre.
Mais derrière la réussite, se profile un drame familial : le fils, Paride, a d’autres projets pour son avenir… Brutalement,
la famille est plongée au cœur d’un scandale financier
qui touche toute la petite communauté : Palmiro aurait escroqué la plupart des habitants en leur faisant miroiter des placements financiers qui s’avèrent bidons. Peu après, un randonneur fait une découverte macabre dans les bois : le cadavre de Paride. Voilà qui signe la fin des vacances paisibles de Soneri, embarqué malgré lui dans une enquête où les relations complexes entre le père et le fils Rodolfi jouent un rôle prépondérant. Et en creusant, Soneri va se retrouver bien plus impliqué
qu’il ne l’aurait souhaité, quand il découvre que son propre père et Palmiro étaient amis...
 
Dans cette nouvelle aventure du commissaire Soneri, Varesi explore les rancœurs enfouies sous l’apparence paisible d’un petit village de montagne. Dans son travail continu sur la mémoire, il dépeint un monde en train de disparaître, un mode de vie menacé par l’exode rural des jeunes qui ne veulent plus de cette vie rude. 

 

Paru le 22 mars 2018

320 pages

version epub

21,50€

ISBN 979-10-95718-39-0

ISBN 979-10-95718-40-6


Le Figaro Magazine

 

 

" Un fantastique écrivain, dont la poésie, la finesse et la truculence tout italienne rivalisent avec un art de l’intrigue habilement emballée. "



2016-11-08 Landscape - Berlin.jpg

188 mètres sous Berlin


" Les élèves de ma classe, à Berlin-Est, se divisaient en deux camps : les uns qui avaient peur, et ceux qui, le lendemain, s'enfuiraient là-bas. LÀ-BAS."

188 mètres sous Berlin


" Les élèves de ma classe, à Berlin-Est, se divisaient en deux camps : les uns qui avaient peur, et ceux qui, le lendemain, s'enfuiraient là-bas. LÀ-BAS."

188 mètres
sous Berlin

Magdalena Parys

 

Traduit du polonais par Margot Carlier et Caroline Raszka

 

Berlin, 1998. Klaus Kreifeld reçoit la visite d’un certain Foerster, accompagné de son garde du corps. Peu après, il est assassiné. Vingt ans auparavant, en 1981, Klaus avait été chargé de diriger la construction d’un tunnel de 188 mètres de long entre Berlin Ouest et Berlin Est. L’objectif officiel de l’opération était d’organiser l’évasion d’un haut fonctionnaire communiste, le trouble Franz. Peter, un des membres de l’équipe ayant participé à la mise en œuvre de cette entreprise périlleuse, décide de mener l’enquête pour découvrir le meurtrier de son ami. Persuadé que la mort de Klaus est liée au tunnel, il retrouve ses camarades de l’époque et recueille leurs témoignages pour tenter de faire toute la lumière sur cette étrange aventure souterraine. Après toutes ces années, il reste encore beaucoup de zones d’ombre. Comment se fait-il que le tunnel ait été creusé pour un seul homme ? Pourquoi la NBC voulait-elle filmer l’évasion ? Pourquoi les membres de l’équipe ont-ils été aussitôt interceptés et interrogés par les Américains ? Un accord avait-il été conclu entre les services secrets est-allemands et les renseignements occidentaux ? Dans quel but ?
Au fur et à mesure qu’il déroule la pelote de cette intrigue, Peter va découvrir une réalité bien plus complexe qu’il ne l’imaginait. Et s’ils avaient tous été manipulés ? 

 

 

 

"Moja wschodnioberlińska klasa dzieliła się na dwa obozy. tych, którzy się boją, i tych, którzy jutro albo pojutrze uciekną tam. TAM."

188 mètres sous Berlin

 
 
Image1.png
 
 

Paru le 07 septembre 2017

416 pages

version epub

ISBN 979-10-95718-26-0

ISBN 979-10-95718-27-7


Polytika

 

 

" Le sensationnel premier roman d'une auteure polonaise vivant à Berlin qui introduit une nouvelle ère de littérature migratoire polonaise. "

Lire la revue de presse ici


2016-11-08 Landscape - Pyromane.jpg

Pyromane


" La presse va nous tomber dessus. La direction générale va se jeter sur le chef de la police de Varsovie ; le chef de la police va se jeter sur moi. Et moi ? Je vais vous tomber dessus. "

Pyromane


" La presse va nous tomber dessus. La direction générale va se jeter sur le chef de la police de Varsovie ; le chef de la police va se jeter sur moi. Et moi ? Je vais vous tomber dessus. "

Pyromane

Wojciech Chmielarz

 

Traduit du polonais par Erik Veaux

 

 

 

 

“ Jeśli rzuci się na to prasa, to na komendanta stołecznego rzuci się komendant główny, a komendant stołeczny rzuci się na mnie. I wieci co? Ja rzucę się na was.”

Pyromane

 

 

 

 

 

À Varsovie, au cœur d’un hiver glacial, l’inspecteur Mortka est appelé un samedi matin aux aurores sur les lieux d’un incendie criminel. Dans les ruines fumantes d’une villa d’un quartier chic, on découvre le corps de Jan Kameron, un businessman qui a connu des revers de fortune. Sa femme Klaudia, une ex-star éphémère de la chanson, lutte pour sa vie à l’hôpital. Mortka espère d’abord qu’il s’agisse d’un règlement de comptes lié aux affaires pas toujours limpides de Kameron. Mais bien vite, il lui faut se rendre à l’évidence : un pyromane sévit dans les rues de la capitale, balançant des cocktails Molotovs par les cheminées et semant la mort sur son passage...

Il faudra toute la ténacité de Mortka, déjà fragilisé par son divorce récent et épuisé par les fiestas de ses colocs étudiants, pour mener à bien une enquête où les fausses pistes abondent. Sans compter le harcèlement de sa hiérarchie qui lui colle une profileuse dans les pattes, et le comportement suspect de son adjoint porté sur la boisson... 

 

Paru le 04 mai 2017

416 pages

version epub

ISBN 979-10-95718-18-5

ISBN 979-10-95718-09-3


Le Figaro magazine

 

 

" Grâce à ce livre sombre et âpre, plein de mystères, le polar polonais a désormais sa star. Mortka, un nom à ne pas oublier."

Lire la revue de presse ici


Du même auteur : La Ferme aux poupées


2016-11-08 Landscape - LaLogeuse.jpg

La Pension de la Via Saffi


" Les villes sont comme les enfants, elles changent d'année en année et si tu restes un moment sans les voir, tu ne les reconnais plus. Mais au fond, ce sont toujours les mêmes. "

La Pension de la Via Saffi


" Les villes sont comme les enfants, elles changent d'année en année et si tu restes un moment sans les voir, tu ne les reconnais plus. Mais au fond, ce sont toujours les mêmes. "

La Pension
de la Via Saffi

Valerio Varesi

 

Traduit de l'italien par Florence Rigollet

 

 

 

 

“ Le città sono come i bambini : cambiano di anno in anno e se stai un po’ senza frequentarle non le riconosci più. Però qualcosa è rimasto. ”

La Pension de la via Saffi

 

 

 

 

 

À quelques jours de Noël, alors que la morsure du froid envahit Parme, Ghitta Tagliavini, la vieille propriétaire d’une pension du centre-ville est retrouvée assassinée dans son appartement. L’enquête est confiée au commissaire Soneri mais cette affaire fait ressurgir un drame enfoui : c’est dans cette pension pour étudiants de la via Saffi qu’il rencontra jadis sa femme, Ada, tragiquement disparue peu après leur mariage.

En s’enfonçant dans le brouillard épais comme on traverserait un miroir, Soneri va découvrir un univers bien plus sordide que ses souvenirs. L’aimable logeuse se révèle être une femme sans scrupules, enrichie par la pratique d’avortements clandestins et derrière la modeste pension, se cache en réalité un monde vivant de haine et de chantage, frayant avec le cynisme de cercles politiques corrompus.

Pour trouver l’assassin, le commissaire devra se confronter à l’épreuve du temps et à la vérité sur la vie et la mort d’Ada. Car qui est cet homme qui pose à côté d’elle sur cette photographie jaunie ? 

Agullo Noir

 

Lire le premier chapitre

Paru le 23 mars 2017

320 pages

version epub

ISBN 979-10-95718-20-8

ISBN 979-10-95718-21-5

21,50 €


Le Figaro Magazine

 

" Un fantastique écrivain, dont la poésie, la finesse et la truculence tout italienne rivalisent avec un art de l'intrigue habilement emballée. "

L'Obs

" Il y a là-dedans un charme fou : on tourne les pages à l'abandon, on se laisse embarquer dans ces paysages détrempés, on dérive au fil des phrases. On adore ! "

Lire la revue de presse



2016-01-16 SPADA.jpg

Spada


"Personne ne pouvait négliger
 les deux millions de voix roms."

Spada


"Personne ne pouvait négliger
 les deux millions de voix roms."

Spada

 

 

“ Nimeni nu putea sà subestimeze cele douà milioane devoturi ale Rromilor. ”

Spada

 

Finaliste du Prix de littérature de l'Union européenne 2017

 

 

 

 

 

 

Un petit truand est retrouvé égorgé dans les rues de Bucarest. Quand un deuxième voyou, puis un troisième sont assassinés du même coup de lame mortel, il devient clair qu’un meurtrier en série sévit dans la capitale roumaine. Ses victimes ont toutes le même profil : elles appartiennent à la communauté rom et possèdent un casier judiciaire.
À la veille de l ’ élection présidentielle, le gouvernement se serait bien passé d’une telle affaire, propre à réveiller les tensions entre la majorité roumaine et la minorité tzigane. D’autant que le tueur, insaisissable, ne semble pas près de s’arrêter. À chaque nouveau coup de celui que la presse a baptisé le Poignard, la haine entre communautés s’envenime, chauffée à blanc par la fièvre médiatique et une instrumentalisation politique éhontée. Tandis que les vieux démons de la Roumanie refont surface, l’Union européenne s’inquiète : le pays est-il sur le point de basculer dans un sanglant conflit interethnique ?

 

Paru le 12 mai 2016

 

320 pages

version epub

ISBN 979-10-95718-08-6       19 €

ISBN 979-10-95718-09-3        11,99 €


Georges Arion

 

Le Figaro Magazine

"Qui veut comprendre rapidement pourquoi le pays dans lequel nous sommes nés est dans l’état où il se trouve, doit absolument lire Spada."

"Un roman noir aux allures troublantes de politique-fiction, grisâtre et grinçant à souhait"

 

Lire la revue de presse ici



fleuve-2.jpg

Le Fleuve des brumes




" Ses recherches le               conduisaient toutes vers le Pô, sur cette terre plate où l'on ne voyait jamais le ciel. Et lui ne croyait pas aux coïncidences. "

Le Fleuve des brumes




" Ses recherches le               conduisaient toutes vers le Pô, sur cette terre plate où l'on ne voyait jamais le ciel. Et lui ne croyait pas aux coïncidences. "

Le Fleuve des brumes

Valerio Varesi

Traduit de l'italien par Sarah Amrani

 

Dans une vallée brumeuse du nord de l’Italie, la pluie tombe sans relâche, gonflant le Pô qui menace de sortir de son lit. Alors que les habitants surveillent avec inquiétude la montée des eaux, une énorme barge libérée de ses amarres dérive vers l’aval avant de disparaître dans le brouillard. Quand elle s’échoue des heures plus tard, Tonna, son pilote aguerri,
est introuvable. Au même moment, le commissaire Soneri
est appelé à l’hôpital de Parme pour enquêter sur l’apparent suicide d’un homme. Lorsqu’il découvre qu’il s’agit du frère du batelier disparu, et que tous deux ont servi ensemble dans la milice fasciste cinquante ans plus tôt, le détective est convaincu qu’il y a un lien entre leur passé trouble et les événements présents.

Mais Soneri se heurte au silence de ceux qui gagnent leur vie
le long du fleuve et n’ont pas enterré les vieilles rancœurs.
Les combats féroces entre chemises brunes et partisans à la fin de la guerre ont déchaîné des haines que le temps ne semble pas avoir apaisées, et tandis que les eaux baissent,
la rivière commence à révéler ses secrets : de sombres histoires de brutalité, d’amères rivalités et de vengeance vieilles d’un demi-siècle...

 

“ Constatò che tutte le indagini loportavano verso il Po,
in quella terra piatta
dove non si vedeva mai il cielo.
E lui non credeva troppo alle coincidenze.”

Le Fleuve des brumes

 
 
Violeta negra polar du sud.png
 
 

Paru le 12 mai 2016

320 pages

version epub

ISBN 979-10-95718-00-0       21,50 €

ISBN 979-10-95718-01-7        13,99 €


" Dans Le Fleuve des brumes, Varesi réussit un double tour de force : une analyse tranchante de l'ignoble passé de son pays, mariée à la perspicacité narrative
d'un maître conteur. "

 " A lire absolument. Un roman fabuleux, poétique. C'est l'Italie fasciste, le Pô un personnage à lui tout seul, c'est juste merveilleux. L'objet est beau et ce qu'il y a à l’intérieur est fabuleux"

Lire la revue de presse ici

 

The Independant
 

 

Lamia Toumi, France Inter